Tu es vieille

TU ES VIEILLE

est une chanson tirée de l’album du chanteur Yo : « Fables ».
Les chansons de ce disque – humoristiques, animalières, nostalgiques- reprennent des fables ou contes existants revisités :
Le vilain petit canard, Le petit chaperon rouge, Pierre et Le Loup…
ou sont inventées sur ce modèle :
Momo, l’éleveur de chameaux, Le Lion Marseillais, Le Petit poisson et La Grosse mouette, Le jeune homme et la rose…
L’album “Fables” est un hommage à George Brassens, Il reprend son instrumentation minimaliste (guitare/contrebasse plus un soliste) ainsi que son soin méticuleux des rimes et des formes poétiques, en s’inspirant entre autres des formes anciennes telles que le sonnet, ou les odes (V Hugo).

Paroles :

O toi, salope de Mireille,
Parmi les splendeurs du passé
Que notre terre a vu pousser,
Tu fus merveille des merveilles.

O toi, salope de Mireille,
Te voilà bien laide et tassée,
Flétrie, velue et ramassée,
Fripée des pieds jusqu’aux oreilles :
Tu es vieille !

O toi, salope de Mireille,
Dieu vraiment s’était surpassé
Quand naguère il avait tracé
Ton corps aux lignes sans pareilles.

O toi, salope de Mireille,
Te voilà ressemblant assez,
En petit, à un cétacé,
A un tonneau, une bouteille :
Tu es vieille !

O toi, salope de Mireille,
Tes parfums rendaient insensés
Les maris et les fiancés,
Tu sentais la fleur, la groseille.

O toi, salope de Mireille,
Cependant sans le nez pincé,
A présent tu me fais penser
Au marcher du port de Marseille :
Tu es vieille !

O toi, salope de Mireille,
Au bal tu t’en allais danser
Et chacun rêvait d’embrasser
Tes lèvres roses et vermeilles.

O toi, salope de Mireille,
Lorsque tu sors sur la chaussée
Ton vieux bec aux dents déchaussées,
Désormais les enfants s’effrayent :
Tu es vieille !

O toi, salope de Mireille,
Tu prenais de grands airs pincés,
Des allures de gallinacé,
Tu fus plus sotte qu’une abeille.

O toi, salope de Mireille,
A force de ne pas penser
Ton cerveau s’est tout encrassé,
Tu oublies les faits de la veille :
Tu es vieille !

O toi, salope de Mireille,
Tes héritiers sont agacés,
Au royaume des trépassés
Il est temps que tu appareilles.

O toi salope de Mireille
Sans avoir l’air de te presser,
A la tombe il faut te glisser,
Ils ont besoin de ton oseille :
Tu es vieille !

Sylvain Charrier : Xylophone
Raphael Guyot : contrebasse
Guy Tena : Guitare
Lucie Carrenza : Flute

Laisser un commentaire